Partagez | 
 

 Like two strangers ⊰ Abbadon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

En savoir plus sur moi

★ AGE : : 34
★ MESSAGES : : 154
★ AVATAR : : Ian Somerhalder

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Like two strangers ⊰ Abbadon   Jeu 21 Mai - 13:47

Like two strangers
Abbadon & Ethan
Cela fait maintenant plusieurs semaines que je vis chez une femme supposée être ma sœur jumelle. Il est vrai qu’on se ressemble beaucoup, pourtant, j’ai beau me concentrer pour tenter de retrouver des souvenirs, j’ai l’impression de n’avoir jamais vu cette femme de ma vie, même si je sens un lien particulier entre nous. Oui, suite à un accident de voiture assez grave, je me suis retrouvé plongé dans le coma pendant deux mois. Ça fait plusieurs semaines que je me suis réveillé sauf que j’en ai perdu tous les souvenirs de ma vie avant l’accident. Je ne sais même pas ce qui a pu le causer d’ailleurs, cet accident. Est-ce que j’avais trop bu ? Est-ce que j’ai voulu éviter quelque chose sur la route ? Je n’en ai aucune idée. Tout comme je n’ai aucune idée de qui je suis réellement. Je m’appelle Ethan d’après les gens qui m’entourent. Ethan Adams. J’ai une sœur jumelle et un petit frère. J’ai des amis également, des collègues, qui affirment me connaitre mais j’ai l’impression que ce sont tous des inconnus. C’est assez frustrant comme sensation. C’est comme si toute ma vie d’avant avait été effacée. Simplement rayée de la carte. Je ne sais pas quel genre de personne j’étais. Je sais juste que je suis barman dans une boite tenue par mon père, mais à part ça…

Je n’étais pas obligé de retourner travailler, mon médecin m’avait signé un arrêt mais j’avais décidé d'y retourner quand même à partir de ce soir. Peut-être qu’avec des stimuli extérieurs mes souvenirs reviendront plus vite. Alors autant continuer de faire ce que je faisais avant, à savoir bosser en tant que barman dans cette fameuse boite de nuit. Il parait que j’aimais beaucoup mon travail. Mais, on est qu’en milieu d’après-midi, je ne prends pas mon poste avant ce soir. Ce qui signifie qu’il faut que je m’occupe en attendant. Ma sœur n’était pas là, alors je tournais un peu en rond sans vraiment savoir quoi faire. Et si je sortais en ville ? Ça me permettra de voir du monde et ça fera travailler ma mémoire. Selon les médecins, je dois la stimuler le plus possible  pour recouvrer mes souvenirs. Alors, ce n’est pas en restant cloitré à la maison que ça va s’arranger.

Je sortis donc de chez ma sœur après avoir pris une douche. J’étais vêtu d’un simple jean bleu marine, d’un t-shirt blanc, d’une veste noire et de baskets de la même couleur. J’étais sorti à pieds, mains dans les poches, pour me promener dans les rues de la ville. Il parait que j’avais l’habitude de me promener dans le quartier. Je m’arrêtais de temps en temps dans des boutiques et puis après une longue marche, j’arrivais devant un starbucks. Et si j’y faisais une pause pour boire un café ? J’ai du temps à perdre de toute façon. Alors, je décidais d’entrer et de faire la queue. Mais qu’est-ce que je vais prendre ? Qu’est-ce que je prends d’habitude ? Aucune idée. Je profitais qu’il y ait un peu de monde devant moi pour choisir parmi la tonne de boissons chaudes différentes qu’ils proposaient. Ce fut bientôt à mon tour et je n’étais toujours pas parvenu à choisir. Tant pis, je commandais le premier que j’avais sous les yeux. Du café, c’est du café de toute façon.

Une fois mon café en main, je cherchais du regard un endroit où m’asseoir. Je vais aller dehors, il fait beau. Je sortis donc du bâtiment pour aller m’asseoir à une place sur la terrasse. Je posais mon café sur la table, le temps de m’installer et de sortir mon téléphone de ma poche. Je bus une gorgée et je ne regrettais finalement pas mon choix. Pas mauvais. Pour la énième fois depuis mon réveil, je parcourais ma liste de contacts, attendant l’illumination qui me permettrait de reconnaitre quelqu’un…

crackle bones

_________________
Difficile de se réveiller un jour et de réaliser qu'on ne sait même plus qui on est, ni qui sont tous ces gens. Une chance de tout recommencer à zéro? ©️endlesslove.
We can forget the past, but it never forgets you ▵
Revenir en haut Aller en bas

En savoir plus sur moi

★ AGE : : 27
★ MESSAGES : : 137
★ AVATAR : : Nina Dobrev

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Like two strangers ⊰ Abbadon   Jeu 21 Mai - 14:54

Like two strangers
Abbadon & Ethan
La nuit, l'hôpital avait été extrêmement dur, je n'avais pas eu un moment de répit. Plusieurs blessé grave avait été emmené de tout urgent et je devais m'en occuper avec plusieurs personnes. Malheureusement pendant cette soirée extrêmement chargée, un homme d'une vingtaine d'années n'avait pas survécu à ses blessures. Tout le monde avait fait son possible pour sauver la vie de ce jeune homme qui avait eu un accident de voiture avec ses amis. Ce soir, j'avais littéralement craqué tout ceci me rappelait Ethan, dans ce lit. Incapable de faire le moindre mouvement, avec des hématomes et des blessures partout. Les larmes m'étaient montées aux yeux et avaient coulé le long de mon visage. Ce jeune homme avait encore la vie devant lui, il avait encore temps de choses à découvrir et il a lâché son dernier souffle de vie. La vie était parfois tellement injuste, si Ethan était mort, c'était entièrement de ma faute. Je me sentais tellement coupable, je n'aurais jamais dû le laisser partir, j'aurais dû le retenir ce jour-là. Il est vrai qu'il m'avait fait énormément souffrir , mais la mort n'était pas ce qu'il méritait. Une larme s'échappait de mon œil.

Je chassais toutes ses pensées de ma tête qui n’arrêtait pas de me hanter et continuais de remplir des fiches que je devais rendre bientôt pour les cours. J'étais assise dehors sur l'une des tables du Starbucks, le vent sur mon visage me faisait un bien fou. Je pris une grande inspiration, avant de prendre une gorgée de mon café. J'adorais me poser dans ce Starbucks où Ethan et moi avions l'habitude d'aller quelque matin. Comment je pourrais oublier Ethan alors que chaque petite chose me rappelait sa présence. Je n'arrêtais pas de me remettre en question, qu'est-ce que j'avais fait pour qu'il me trompe avec une autre femme. Aujourd'hui voilà où nous en sommes, je me retrouvais seule, j'avais un trou béant dans le cœur et je culpabilisais. Car malgré ce qu'il m'avait fait, une part de moi l'aimait toujours, mais l'autre part le détestait au plus haut point. Je commençais à croire que ma vie était faite de malheurs et de pleurer et que jamais je n'aurais une vie normale. Ma mère est morte alors que je n'avais que dix ans, mon frère tourne très mal, mon petit ami m'a trompé et maintenant par ma faute, il est mort. C'était peut-être moi le problème dans tout cela, ma présence n'était peut-être pas bonne pour les gens qui m'entouraient.

Je retournais à mes dossiers et je ne sais pas pourquoi quelques minutes après, mon regard s'est tourné vers lui. Quand mon regard s'est posé sur lui, c'était comme si ma respiration, c'était arrêté, mon cœur avait cessé de battre et j'étais complètement paralysé sur place. Je n'arrivais pas à croire ce que je venais de voir, ce n'était pas possible, ma vue devait certainement me jouer des tours. Ethan ne pouvait pas être là, ce n'était pas lui, je n'arrivais pas réfléchir correctement. Je lâchais mon café qui tombait à terre et se reversait sur le sol. Des larmes coulaient sur mes joues, je me levais et m'approchais de lui. "Ethan, c'est bien toi !" Je n'arrivais pas à le croire, j'avais cru qu'il était mort depuis des jours et le voilà maintenant debout, comme si rien c'était passé.

crackle bones

_________________
"You broke my heart"
Mon coeur n'est plus que des morceaux. Je croyais en cet amour si fort que nous avions tous les deux. J'ai cru que tu étais le bon, celui à qui j'allais dire oui. Celui avec qui j'allais passer le restant de ma vie. Mais en quelques secondes tu as réussi à briser tout ça, mon monde c'est totalement écrouler à cause de toi. Mais je ne sais pas pourquoi une partie de mon cœur t'aime encore comme un fou ! ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

En savoir plus sur moi

★ AGE : : 34
★ MESSAGES : : 154
★ AVATAR : : Ian Somerhalder

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Like two strangers ⊰ Abbadon   Jeu 21 Mai - 15:47

Like two strangers
Abbadon & Ethan
J’avais beau lire et relire une centaine de fois tous les prénoms qui figuraient dans mon répertoire, rien ne me revenait en tête. J’avais bien un Maman, Papa, Jill et Oberyn que je connaissais vaguement parce qu’ils étaient de ma famille. J’avais aussi reconnu le prénom de mon meilleur ami qui était déjà venu me voir, mais pour le reste… Ils ne me disaient absolument rien. Et puis, avec la longue liste que j’avais sous les yeux, est-ce que j’étais du genre populaire ? Est-ce que j’avais autant d’amis que ça ? La plupart sont des prénoms de filles mais quand même, ça en fait du monde. Est-ce que je côtoie toutes ces personnes régulièrement ? C’est assez déroutant d’avoir autant de monde dans son entourage sans en connaitre les trois quart. Enfin, je suis sorti du coma il y a peu, c’est peut-être encore trop récent pour que mes souvenirs me reviennent en tête. Laissons faire le temps. Ça reviendra en temps et en heure. Inutile de forcer, je n’arrive à rien de toute manière.

Soupirant, je rangeais mon téléphone dans ma poche et bus une nouvelle gorgée de café. Et soudainement une fille que je n’avais jamais vue auparavant s’approcha de moi, en larmes. Elle semblait me connaitre puisqu’elle venait de mentionner mon nom. Moi en revanche, c’était la première fois que je la voyais. Est-ce une des filles qui figure dans mon répertoire téléphonique ? Une amie ? Une connaissance ? De la famille ? Voire même une ennemie, je ne sais pas. Je la regardais sans exprimer aucune expression. « Je m’appelle Ethan oui. » Aux dernières nouvelles en tout cas. « Est-ce qu’on se connait ? » Elle sans doute vu qu’elle sait comment je m’appelle. Elle peut peut-être m’aider à remettre mes souvenirs en ordre ? En tout cas, elle avait l’air tellement bouleversé, à croire qu’elle venait de voir un fantôme. « Si c’est le cas, je suis désolé, mais j’ai plus aucun souvenir qui date d’avant mon accident. » Autant lui dire tout de suite. Ça m’arrive fréquemment depuis que je suis sorti du coma. Je croise des gens qui me connaissent, qui me demandent où j’étais passé depuis tout ce temps. Mais comme ils ne me disent rien, je suis toujours obligé de préciser que j’ai perdu la mémoire. En général, ils sont surpris par cette révélation, voire choqués et terriblement tristes pour moi et pour eux. Être rayé de la vie de quelqu’un, si on compte un minimum, ça blesse toujours. C’est humain. Je me souviendrais toujours du regard de ma sœur quand elle a su que je l’avais oubliée. J’y ai lu tellement de déception, comme si son monde s’écroulait. D’après ce que j’avais compris, on avait une relation très fusionnelle avant alors passer de ça à rien du tout, c’est terrible. Est-ce que c’est le cas pour cette fille aussi ?

Mais vu son état, je ne pouvais pas la laisser comme ça. « Est-ce que ça va ? » Non ça n’en a pas l’air. « Euh assieds-toi, ne reste pas debout. » Je ne savais pas trop quoi faire face à cette détresse mais inutile qu’elle reste debout, je peux très bien l’inviter à ma table. Elle a peut-être des choses à m’apprendre, quelque chose qui me rafraichira la mémoire. Espérons-le tout du moins.

crackle bones

_________________
Difficile de se réveiller un jour et de réaliser qu'on ne sait même plus qui on est, ni qui sont tous ces gens. Une chance de tout recommencer à zéro? ©️endlesslove.
We can forget the past, but it never forgets you ▵
Revenir en haut Aller en bas

En savoir plus sur moi

★ AGE : : 27
★ MESSAGES : : 137
★ AVATAR : : Nina Dobrev

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Like two strangers ⊰ Abbadon   Lun 1 Juin - 15:01

Like two strangers
Abbadon & Ethan
Le revoir après tout ce temps m'avait encore plus ouvert la plaie que j'avais au coeur. Il était là, devant moi avec un café dans la main comme ci cet accident ne c'était pas passé. Je n'arrivais pas à croire qu'il faisait comme de rien n'était jusqu'à ce qu'il ne me reconnaisse pas. À ce moment, c'était comme si on m'avait planté un couteau en plein cœur. La souffrance que j'avais reçue en plein figure était atroce. C'était beaucoup trop facile, j'avais souffert depuis le jour où il avait fermé cette porte et lui, il avait oublié le mal qu'il m'avait fait. Il avait oublié notre histoire, la façon dont il m'avait trompé. J'aurais préféré moi avoir oublié, car la souffrance que je ressentais était indescriptible, j'avais tellement aimé cet homme. Avant tout ça, j'étais tellement heureuse, j'avais des rêves, des projets et il faisait partie de tout cela. Il faisait partie de mon futur, mais il avait tout gâché en si peu de temps. Je m'étais tant de fois remises en question, comme si le problème, venais de moi, comme si j'avais fait quelque chose d'impardonnable qui l'avait poussé à faire ça. Encore aujourd'hui, j'avais du mal à me dire que tout ceci n'était pas a cause de moi. Maintenant, il a tout oublié, alors oui, je trouvais sa trop facile, car malgré qu'une part de mon cœur ne voulait pas l'oublier. Je voulais le voir se remettre en question, le voir souffrir autant que je souffrais. C'était certainement méchant ce que je pensais, mais je m'en fichais pas mal. Voilà que la vie, lui avait effacé tout ça, c'était comme si la vie m'en voulait à mort, comme si je devais payer une dette pour quelque chose que j'ignore encore.

"C'est trop facile." Je fermais les yeux, je n'arrivais pas à croire ce qui se passait. Pourtant, c'était tellement réel, mais j'espérais au plus profond de moi que ce n'était qu'un mauvais cauchemar et que j'allais me réveiller. "C'est beaucoup trop facile que la vie t'efface la mémoire, alors que moi, je souffre perpétuellement Ethan. Je sais que tu ne comprends rien à ce que je raconte. Mais c'est injuste après ce que tu m'as fait, après la souffrance que tu m'as fait endurer et que j'endure encore."Les mots étaient tellement durs à sortir de ma bouche, c'était comme s'il était coincé dans ma gorge et qu'il me fallait beaucoup de volonté pour les sortir. " Je t'ai aimé Ethan, je t'ai tellement aimé, mais ton passé à resurgir. J'avais cru que tu avais changé, mais je me suis lamentablement trompé à ton sujet. Tu ne changeras jamais." Il parlait, mais c'était comme si mon cerveau ne voulait pas l'écouter. " Je crois que venir te voir n'était pas une bonne idée. Au revoir Ethan." Je n'arrivais pas à rester là près de lui, j'avais tellement du mal à la regarder dans les yeux. Je voulais m'enfuir aussi loin que je pouvais. Je voulais mettre autant de distance entre lui et moi.

Je me retournais et marchais dans une direction que je ne connaisais pas, l'important pour moi, maintenant, était de le fuir. J’espérais seulement qu'il ne me rattrape pas.
crackle bones

_________________
"You broke my heart"
Mon coeur n'est plus que des morceaux. Je croyais en cet amour si fort que nous avions tous les deux. J'ai cru que tu étais le bon, celui à qui j'allais dire oui. Celui avec qui j'allais passer le restant de ma vie. Mais en quelques secondes tu as réussi à briser tout ça, mon monde c'est totalement écrouler à cause de toi. Mais je ne sais pas pourquoi une partie de mon cœur t'aime encore comme un fou ! ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

En savoir plus sur moi

★ AGE : : 34
★ MESSAGES : : 154
★ AVATAR : : Ian Somerhalder

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Like two strangers ⊰ Abbadon   Lun 8 Juin - 1:17

Like two strangers
Abbadon & Ethan
Cette fille avait l’air bouleversé de me voir. Pour qu’elle raison ? Je suppose qu’elle me connait sinon elle ne réagirait pas de cette façon. Mais qu’est-ce que j’ai pu lui faire pour la mettre dans cet état ? Je ne comprends pas trop. Comment le pourrais-je de toute manière ? Puisque j’ai tout oublié. Je l’avais invitée à savoir, peut-être qu’elle voulait parler, peut-être qu’elle pourrait même me raconter ses souvenirs passés avec moi ? Et puis, elle avait l’air tellement mal que je ne voulais pas qu’elle ait un malaise ou quoi que de soit. La voir assise serait plus sécurisant.

Elle prononça trois mots que je ne comprenais pas vraiment hors contexte. Qu’est-ce qui est trop facile ? De quoi est-ce qu’elle parle ? Je l’observais sans comprendre, perplexe alors qu’elle fermait les yeux quelques secondes. Elle expliqua ses dires, avouant que la vie était injuste parce qu’elle avait été clémente avec moi en m’effaçant la mémoire alors qu’elle, elle souffre continuellement. Comment ça ? Ma gorge se serra lorsqu’elle évoqua le fait que j’ai pu la faire souffrir par le passé et que ce soit même encore le cas au jour d’aujourd’hui. Seigneur, qu’est-ce que j’ai pu faire pour la mettre dans un état pareil ? Je n’osais rien dire, je ne voulais pas la couper. Pour dire quoi de toute façon ? Je ne sais pas de quoi elle parle alors comment argumenter ou me défendre ? Elle avoua m’avoir aimé, beaucoup. Une petite amie alors ? Elle et moi sommes sortis ensemble à un moment ? Ok, c’est possible. Mais pourquoi dit-elle que mon passé a refait surface ? Quel passé ? En tout cas elle avait l’air de m’en vouloir pour ce que je lui avais fait. Quoique j’ai pu faire. A ce moment précis, je ressentais une telle frustration de ne plus me souvenir de rien… Il me manquait trop d’éléments pour comprendre la situation. Mais soudainement, elle prit la fuite, tout simplement.

Je restais quelques secondes comme un con sur ma chaise en la regardant partir. Qu’est-ce que je fais maintenant ? Il y a une fille dans la nature qui me déteste sans que je ne sache pourquoi. Elle détient peut-être une part importante de ma vie d’avant. Je ne peux pas la laisser partir comme ça, quand bien même elle me hait. Je me levais alors de ma chaise pour me lancer à sa poursuite. « Hey ! Attends ! » Je l’attrapais par le bras pour la faire se tourner dans ma direction. Mais je la relâchais rapidement. « Je ne sais pas ce que j’ai pu te faire par le passé mais j’en suis désolé. Je ne sais pas qui tu es, ni qui je suis mais selon tes dires, on a dû être proches non ? Enfin, ce que je veux dire, c’est que… Sincèrement je suis désolé si j’ai pu faire quoi que ce soit par le passé qui t’ait blessée. » Quoi que ça puisse être, si je l’ai fais souffrir, je le regrette. « Je t’avouerais que je suis complètement déboussolé depuis que je suis sorti de cet hôpital, c’est frustrant de se sentir seul au monde et de ne même pas reconnaitre sa propre famille. Je comprendrais que tu refuses et c’est certainement déplacé de te demander ça, mais j’ai besoin de savoir qui je suis. J’ai besoin de retrouver mes repères parce que j’ai juste l’impression d’errer dans une ville inconnue. Est-ce que tu pourrais m’aider à retrouver la mémoire ? Même si ce n’est que quelques éléments… » C’était surement un peu gonflé de ma part de lui demander ça après la réaction qu’elle a eu en me voyant et ses paroles plutôt dures. Il semblerait que je l’ai fait souffrir par le passé, pourtant c’est moi qui lui demande son aide. « Je t’en prie ? Ou on pourrait repartir sur de bonnes bases ? » Si elle m’a aimé, c’est que je devais l’aimer en retour je suppose ? Donc elle devrait avoir compté pour moi.

crackle bones

_________________
Difficile de se réveiller un jour et de réaliser qu'on ne sait même plus qui on est, ni qui sont tous ces gens. Une chance de tout recommencer à zéro? ©️endlesslove.
We can forget the past, but it never forgets you ▵
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


En savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Like two strangers ⊰ Abbadon   

Revenir en haut Aller en bas
 

Like two strangers ⊰ Abbadon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Stranger in a strange land ♥ Raf && Tempy
» We must remain perfect strangers » Paradoxal Obsession
» I'am all of me ( Abbadon A. Steffen )
» Strangers in the night [Livre 1 - Terminé]
» Strangers in Paradise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A sky full of stars :: Welcome to Sydney :: Darling Harbour :: Starbucks-